La Technique Alexander et le traumatisme psychophysique

En quoi la Technique Alexander, qui est avant un processus d’auto-rééducation, peut-elle aider une personne souffrant des suites d’un traumatisme psychophysique ?

Quiconque a fait l’expérience d’un événement traumatique en gardera des traces qui vont, entre autres, altérer la perception de soi, des autres et du monde, à un degré différent de ce que peuvent imaginer la majorité des gens.

D’un autre côté, qui peut prétendre avoir une perception de la réalité totalement fiable et exempte de distorsions ?

D’une manière générale, on peut dire que la Technique Alexander vise à nous aider à acquérir des sensations plus fiables pour améliorer l’usage que nous faisons de nous-mêmes.

C’est cette expérience du changement qui est très utile pour les personnes qui restent fragiles longtemps après un événement traumatique, malgré les traitements divers et un reteour à la vie relativement, ou tout au moins, d’apparence normal.

Cette meilleure perception de soi que rééduque la Technique Alexander permet de mieux ressentir, reconnaîre, accueillier et accepter l’état dans lequel nous nous trouvons à un moment donné.
Pour ensuite utiliser cet état de détachement, de mise à distance intérieure consciente, comme nouvelle référence, comme point de départ pour un mouvement plus juste ou une réaction plus appropriée.
Pour nous donner l’occasion de faire de nouvelles expériences qui ne soient pas ‘contaminées’ par nos pensées, émotions et schémas neurosmusculaires habituels.
Des expériences qui soient liées à un corps plus vivant et moins figé.

La Technique Alexander peut aider la personne qui reste fragile à mieux percevoir et accepter son état psychophysique du moment et lui donner les moyens de créer une relation à elle-même qui lui permettra de s’ouvrir à chaque fois un peu plus à des sensations nouvelles liées à une meilleure réorganisation de son corps, menant progressivement à une confiance accrue en ses propres sensations.

La prise en charge psychologique relève de la psychothérapie et le traitement médical de la psychiatrie. Ce n’est pas du ressort de la Technique Alexander qui appartient au domaince de l’éducation somatique. Par contre, elle offre une aide complémentaire indéniable pour les personnes qui sont ou ont été en traitement et veulent retrouver une relation à elles-mêmes plus confiante et découvrir ou redécouvrir le chemin vers un potentiel oublié ou nouveau.

La Technique Alexander s’intéresse à la globalité de l’être humain en action, en particulier au moment où il se prépare à agir et où il peut encore agir sur lui-même, afin d’éviter que les habitudes néfastes ne prennent continuellement les devants.

La Technique Alexander permet, moment après moment, en situation réelle et dans la vie de tous les jours, de marquer un moment d’arrêt intérieur et de rediriger son énergie et son attention vers un potentiel de réorganisation de soi inné et toujours accessible, même s’il est parfois enfoui assez profondément par des années de comportements habituels qui en barrent le chemin par des schémas bien inscrits dans le corps, mais heureusement pour nous, pas à l’encre indélébile.