La Technique Alexander : pré-burn out et burn out

Il est devenu évident que notre société ne facilité pas une vie sereine.

Presque chaque activité est devenue une course contre la montre.

Etre stressé est presque devenu ‘normal’, au point qu’une personne calme et efficace peut facilement dénoter dans nombre d’environnements professionnels.

Cet état de stress permanent rend imperceptible la progression de la fatigue vers le pré-burn out.

Une personne qui s’occupe d’elle avec conscience doit pouvoir, en principe, ne pas dépasser ses limites, exception faite lors d’événements exceptionnels.

La Technique Alexander offre cette approche préventive. Elle offre la possibilité de prendre soin de soi au quotidien sur le plan de l’usage et de la perception de soi.

Elle apprend à reconnaître l’état mental et corporel approprié à un activité saine et à se reposer quand cela est nécessaire.
Elle évite ainsi de passer imperceptiblement dans un état de surexcitation qui est perçu comme normal et qui conduit à l’insu même de la personne vers une fatigue excessive permanente et ses conséquences néfastes.

Lorsqu’une personne est diagnostiquée en burn out, c’est déjà beaucoup plus compliqué, car cela signifie qu’elle a déjà perdu une bonne perception d’elle-même et ne comprend pas ce qui lui arrive.

Il s’agit alors pour elle d’arriver à accepter ce qu’elle vit et de se soumettre au temps qu’il lui faudra pour se remettre sur pied sur de nouvelles bases.

La Technique Alexander, ici aussi, permet de beaucoup mieux percevoir ce que l’on vit et d’apprendre à ne pas résister à la réalité de son état.
Il devient alors plus facile de récupérer et de reconnaître ensuite en situation réelle les habitudes qui conduisent vers le burn out.