La Technique Alexander et le Yoga

Le Yoga constitue un système complet en soi qui s’est perfectionné au cours des nombreux siècles qui constituent son histoire. Que peut offrir une technique à peine centenaire à un système aussi ancien et élaboré?

La Technique Alexander ne cherche pas à apporter quoi que ce soit au Yoga en tant que discipline de vie, mais peut beaucoup aider les pratiquants occidentaux insuffisamment préparés physiquement. Beaucoup de gens abordent le Yoga dans un état déplorable et les postures et exercices des séances sont trop exigeants pour un corps insuffisamment bien coordonné qui ne peut pleinement bénéficier des effets attendus. Rester immobile et attentif est un art difficile qui révèle toute interférence avec le bon fonctionnement de l’organisme.

La Technique Alexander s’occupe de la rééducation des schémas neuro-musculaires de base sous-tendant tout mouvement ou réaction humaine. En s’adressant à ces schémas, elle peut aider le pratiquant de Yoga à devenir conscient des tensions imperceptibles qui limitent l’exécution des asanas ou en retardent le bon déroulement. Ce travail sur soi améliore l’utilisation de soi et prépare ainsi le corps et l’esprit du pratiquant de Yoga à pouvoir faire le nécessaire pour mieux aborder les asanas. De plus, la Technique Alexander s’appliquant à tout moment et dans chaque activité de la vie, les limitations et les tensions qui pourraient être décelées pendant les séances de Yoga peuvent également être combattues le reste de la journée, car une discipline exigeante comme le Yoga ne fait que révéler des défauts qui sont également présents dans les mouvements simples de la vie quotidienne.

D’un autre côté, comme beaucoup de techniques qui passent par le corps, la Technique Alexander accorde également une grande importance à la respiration, tout comme le Yoga. Non pas pour ajouter des exercices respiratoires au grand nombre qui existe déjà, mais au contraire pour apprendre à retrouver une respiration normale, naturelle, sans interférence, qui pourra s’avérer une étape indispensable avant d’oser s’aventurer dans des techniques respiratoires plus élaborées que propose le Yoga. La Technique considère la fonction respiratoire comme tributaire de l’état général du corps qui ne peut être améliorée séparément du reste. Pour ce faire, la Technique Alexander utilise des procédures qui permettent de lever les tensions qui gênent la respiration et de mieux s’accepter. Ces procédures améliorent la relation dynamique entre le cou et la tête et la flexibilité de la colonne vertébrale et libèrent de l’énergie utilisable par le pratiquant de Yoga. Sans cette référence respiratoire de base, sans un rythme naturel non bloqué, il est même dangereux pour certaines personnes au souffle faible de s’adonner directement à des exercices respiratires aux objectifs plus subtils.

Ceci dit, il est clair que dans un enseignement de Yoga traditionnel, dans un rapport privilégié et individuel de maître à élève, l’élève progresse à son propre rythme au cours des années sous l’œil attentif de son maître. Cette manière de travailler sur soi, qui est une véritable voie et un mode de vie, n’est pas toujours le but principal des pratiquants occidentaux du Yoga qui pratiquent le yoga en groupe, c’est pourquoi la Technique Alexander peut être une aide à prendre en considération.


Alexander Technique Brussels

This page is also available in: Anglais