La Technique Alexander et l’arthrite

Bien que les causes probables de l’arthrite soient variées et complexes et son traitement aléatoire, des facteurs biomécaniques et neuromusculaires jouent un rôle non négligeable dans la progression et la gravité des symptômes.

La Technique Alexander propose une voie pour acquérir plus d’aisance, plus de légèreté et un meilleur support et soutien du corps, non seulement au cours d’exercices, mais tout au long de l’exécution de nos autres activités quotidiennes.

A la longue, la douleur et une manière inadéquate de bouger finissent par altérer et fausser la perception des mouvements effectués entraînant ainsi des risques de traumatismes et la mise en danger des articulations, à l’insu de la personne devenue inconsciente du tort qu’elle se fait. La Technique Alexander se propose de rendre sa fiabilité au sens kinesthésique, conduisant le cerveau à accepter de sentir, reconnaître et répondre correctement à des sensations oubliées, souvent douloureuses.
La Technique Alexander nous apprend à progressivement nous mouvoir avec plus de confiance sans outrepasser les limites de la sécurité articulaire.

Le futur arthritique présente souvent une réaction excessive au stress sous la forme d’une agitation musculaire longtemps imperceptible. Il n’est pas du tout impossible que cet état de tension permanent affecte à la longue l’état des articulations. L’arthritique ne peut que bénéficier d’un tonus musculaire plus stable et de la confiance qu’apporte la certitude d’un certain contrôle de soi.


Pour un article sur la polyarthrite voir: www.passeportsante.net


Alexander Technique Brussels

This page is also available in: Anglais